Aide et Action sensibilise à l’éducation, facteur de changement et de développement humain

Publié dans Actualités,Nos campagnes

Depuis le mois de mai 2020, Aide et Action mène une campagne internationale de sensibilisation intitulée « L’Éducation change nos vies », composée de trois volets « L’Éducation soigne », « L’Education émancipe » et « L’Education inclut ». À travers cette série web-documentaire, Aide et Action vise à montrer l’impact de l’éducation sur tous les domaines de la vie : la santé, l’égalité des genres ou l’insertion socio-professionnelle. La campagne a bénéficié du soutien de nombreuses personnalités telles que le médecin-urgentiste Patrick Pelloux, le chef cuisinier Thierry Marx ou encore la journaliste réalisatrice Anastasia Mikova.

Depuis le mois de mai 2020, Aide et Action mène une campagne internationale de sensibilisation intitulée « L’Éducation change nos vies », composée de trois volets « L’Éducation soigne », « L’Education émancipe » et « L’Education inclut ». À travers cette série web-documentaire, Aide et Action vise à montrer l’impact de l’éducation sur tous les domaines de la vie : la santé, l’égalité des genres ou l’insertion socio-professionnelle. La campagne a bénéficié du soutien de nombreuses personnalités telles que le médecin-urgentiste Patrick Pelloux, le chef cuisinier Thierry Marx ou encore la journaliste réalisatrice Anastasia Mikova.

L’éducation à la santé et l’hygiène : une nécessité plus que jamais

Parce que l’Éducation aide à prévenir les épidémies, qu’elle apprend l’hygiène et qu’elle permet d’agir sur les problèmes de santé, le premier volet de la campagne intitulé  « L’Éducation soigne »  met en lumière les liens entre l’éducation et la santé. Lancée au début de la crise sanitaire de la COVID-19, la campagne montre, par l’intermédiaire de courtes vidéos, les premières activités développées sur nos différents terrains d’intervention telles que les stations sanitaires itinérantes au Cambodge qui précédemment servaient de bibliothèques mobiles. 

En plus des activités liées à la crise sanitaire, Aide et Action présente aussi ses activités « habituelles » au Bénin, où des points d’eau et des blocs sanitaires ont été installés dans les cours d’écoles pour le lavage des mains, dans le cadre du projet Phase qui vise à améliorer l’hygiène et l’assainissement, tout en sensibilisant les enfants aux gestes sanitaires de base. À Obdaga, au Burkina Faso, la seule école du village ne dispose pas de latrines fonctionnelles, ni d’accès à l’eau potable. Afin de venir en aide à ses 236 élèves et d’améliorer leurs conditions de vie, quatre latrines et un forage ont été installés 

L’éducation clé de l’émancipation ?

De nombreux obstacles empêchent encore les filles et les femmes d’exercer pleinement leur droit à l’éducation. De plus, les deux-tiers des 773 millions d’adultes analphabètes à travers le monde sont des femmes. Face à ce constat alarmant, Aide et Action a décidé de consacrer le second volet de sa campagne à l’impact de l’éducation sur l’émancipation des filles et des femmes.

« L’Education émancipe » se décline, entre autres, en plusieurs courtes vidéos de projets qui illustrent l’importance de l’accès à l’éducation des filles et des femmes ainsi que les conséquences sur leurs vies, celles de leurs familles et de leurs communautés.

Une première vidéo nous amène en Inde, où naître fille condamne encore bien trop souvent à être privée d’éducation et d’avenir. Aide et Action y accompagne les jeunes filles en situation de grande vulnérabilité. Ces dernières, issues des communautés les plus marginalisées sont accueillies dans nos centres où elles bénéficient d’un soutien scolaire et d’un accompagnement adapté. Au Burkina Faso, où nombre d’obstacles entravent l’autonomisation des femmes Aide et Action propose des sessions d’alphabétisation et forme les femmes bénéficiaires du projet à la conduite d’activités génératrices de revenus. 

Défendre l’inclusion pour tous et partout

Enfants des rues, enfants en situation d’handicap, minorités ethniques et linguistiques ou personnes migrantes figurent parmi les populations les plus vulnérables et victimes d’inégalités de droit, exclus de l’éducation et de la société. Leur donner l’opportunité d’apprendre, de se construire un autre avenir et d’intégrer pleinement la société fait partie des objectifs principaux poursuivis par Aide et Action. C’est pourquoi le troisième et dernier volet de la campagne, « L’Education inclut » s’autour de l’importance de l’inclusion de ces populations

Dans les pays en développement, 90% des enfants en situation d’handicap ne sont pas scolarisés car les écoles ne sont pas équipées, pas adaptées à leurs besoins spécifiques ou manquent cruellement d’enseignants formés.  Au Cambodge, par exemple, Aide et Action œuvre pour que le handicap ne soit plus un obstacle à l’éducation. Pour cela, nous nous assurons que les enfants bénéficient d’un enseignement de qualité, équitable et pertinent afin qu’ils puissent réintégrer la société par le système scolaire. 

Au Vietnam, dans les provinces les plus reculées, Aide et Action accompagne des communautés issues de minorités linguistiques afin que leurs systèmes éducatifs deviennent réellement inclusifs. Pour cela, nous formons les enseignants aux méthodes d’éducation bilingue, nous développons des supports pédagogiques adaptés à la langue de chaque communauté. 

En Inde, pour fuir l’extrême pauvreté, près de 100 millions de personnes dont 15 millions d’enfants quittent leur village chaque année, pour tenter de trouver un emploi. Les enfants sont alors déscolarisés car ils vivent sur les chantiers de construction où travaillent leurs parents ou sont livrés à eux-mêmes et deviennent victimes de travail forcé. Pour pallier à ce problème, Aide et Action met en place des centres d’accueil spécialisés, au sein du lieu de travail des parents, où les enfants sont pris en charge par des enseignants formés. 

Découvrez les différents volets de la campagne

« L’Education soigne » 

« L’Education émancipe » 

« L’Education inclut »