Alliance éducation : solidarité Laïque et Aide et action

Communiqué – Aide et Action et Solidarité Laïque créent l’« Alliance Education »

Publié dans Actualités,Espace presse

Paris, le 1er décembre 2021. Les associations internationales Aide et Action et Solidarité Laïque créent l’ « Alliance Education » afin d’optimiser l’impact de leurs actions respectives et de construire, ensemble, un écosystème d’organisations françaises agissant internationalement dans le domaine de l’éducation.

Aide et Action et Solidarité Laïque partagent un même positionnement : l’éducation doit être globale, émancipatrice et inclusive ; un socle de valeurs et des priorités communes ; une conception identique de la solidarité internationale ; des thématiques d’engagement et des pratiques d’intervention similaires. C’est pourquoi, les deux associations ont décidé d’unir leurs forces et de nouer un partenariat durable.

Fin novembre 2021, à Paris, Aide et Action et Solidarité Laïque ont ainsi créé  l’« Alliance Education » et ont signé l’acte d’engagement qui initie un processus de développement d’initiatives communes. Grâce à la mise en œuvre de réponses adaptées et innovantes, celle-ci a pour but d’accompagner les populations mondiales les plus fragiles face aux enjeux et réalités auxquels elles sont confrontées.

L’éducation, clé de réponses durables

Dans un monde devenu de plus en plus complexe et interdépendant, les crises – sanitaires, sociales, économiques, migratoires, sécuritaires, climatiques, politiques etc. – que subissent nombre de populations, se multiplient. Or les deux associations en sont persuadées : l’éducation est et reste « un droit fondamental, un levier du développement humain, de l’autonomie et de l’émancipation des individus. Parce qu’elle permet de construire un monde plus pacifique et durable, elle constitue la réponse la plus efficiente aux enjeux actuels ».  

Encouragées par leurs adhérents, leurs partenaires techniques et financiers et fortes de leur savoir-faire, Aide et Action et Solidarité Laïque s’associent afin d’apporter des réponses systémiques liant, notamment, éducation, insertion, santé, environnement, culture ; des réponses coordonnées, pensées sur le long terme et conçues dans des logiques multi acteurs et partenariales, aujourd’hui, et plus que jamais, pertinentes ; des réponses valables à tous les échelons, géographiques et politiques. La finalité de cette Alliance ? Favoriser le développement endogène, facteur d’autonomie et de résilience, des populations et acteurs impliqués. Des axes prioritaires (dont l’éducation à la citoyenneté, l’employabilité des jeunes et des femmes, le droit à l’éducation et l’accompagnement à la résilience des populations, le droit à l’éducation et la protection de l’enfance) et des axes transversaux (paix, sécurité, climat et environnement, démographie et migration, inclusion et genre) ont été identifiés. Une logique d’expérimentation, de valorisation et de déploiement ; la systématisation d’une recherche de qualité ; ainsi que la mise en commun de compétences viendra renforcer les impacts des actions menées, ensemble, pour un meilleur accès à une éducation de qualité pour toutes et tous dans le monde.

Une collaboration préexistante

Depuis plusieurs années déjà, Aide et Action et Solidarité Laïque collaborent régulièrement dans le cadre de deux enjeux majeurs qui sont :

  1. Au sein de plusieurs collectifs, le plaidoyer en faveur du droit à l’éducation pour toutes et tous, de l’aide publique au développement, ainsi que de la coopération et de la solidarité internationales. Les deux associations ont, par exemple, contribué à la création de la Coalition Education dont elles ont assuré, à tour de rôle, le chef de filât.
  2. L’action à l’international, autour de thématiques prioritaires d’action communes[1] en menant des actions complémentaires sur plusieurs territoires communs, comme en Afrique subsaharienne, avec les projets « Compétences pour Demain» et « Ensemble pour une Education Publique Résiliente face aux crises », « SANDRATA » à Madagascar ou encore « École vecteur de changement social » en Haïti.

Ouvrir l’Alliance à d’autres associations / organisations françaises

Charles-Emmanuel BALLANGER, Directeur Général International d’Aide et Action et Alain CANONNE, Délégué Général de Solidarité Laïque, l’annoncent : « l’Alliance pourra se développer en intégrant de nouvelles associations et organisations, de droit français, non confessionnelles, qui partageraient les mêmes valeurs et lui apporteraient une valeur ajoutée (…) Parce que l’éducation est un enjeu d’une importance cruciale, parce qu’elle constitue un levier majeur dans la résolution des crises que les humains, et l’ensemble du vivant, connaissent aujourd’hui, elle mérite que nous unissions et mutualisions nos forces ».

Contacts presse

[1] L’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous, non marchande, partout dans le monde ; L’insertion sociale et professionnelle des jeunes, leur construction citoyenne ; La protection et le développement harmonieux de l’enfant dans une approche globale.