Au Vietnam, le club des parents permet d’améliorer la scolarité des enfants

Publié dans Actualités

Crédit photo : Eliane Leoni AEA

Dans le cadre de notre projet « Accroître l’accès équitable à une éducation de qualité », nous promouvons une éducation inclusive et de qualité pour les enfants de minorités ethniques et défavorisées au Vietnam. Parmi les solutions développées, la mise en place d’un club des parents a fait ses preuves !

Afin d’accroître l’accès équitable à une éducation de qualité au Vietnam, Aide et Action travaille avec les minorités ethniques et défavorisées. L’objectif de notre projet est d’améliorer les résultats des enfants issus de ces communautés à l’école primaire en améliorant des environnements d’apprentissage adaptés aux enfants et en renforçant les capacités des enseignants à appliquer des méthodes d’enseignement inclusives.

Encourager la participation significative des parents

Mais un autre moyen d’agir durablement sur la scolarité des petits Vietnamiens est d’encourager la participation significative des parents aux activités de leurs enfants. Pour cela, nous avons encouragé les communautés à créer des clubs de parents.

« Les activités au sein du club me permettent de renforcer mes compétences parentales et personnelles, explique Dinh Thi Xanh, une maman de 36 ans qui a rejoint le club de son village en 2017. Quand je suis arrivée pour la première fois, j’étais timide et je me sentais nerveuse. Mais en participant régulièrement aux activités telles que des séances d’échange d’informations, des réunions, ou des discussions de groupe, j’ai renforcé ma confiance en moi et ma capacité à interagir avec les autres membres du club. »

Autonomiser les parents pour leur permettre d’accompagner leurs enfants

Dinh Thi Xanh a même été choisie pour diriger le club et a eu l’occasion de participer à la formation pratique d’autres parents. Tous ont été sensibilisés aux soins de santé infantile, à la prévention des accidents, à la nutrition infantile et bien plus encore. Un concours sur les droits de l’enfant a également été organisé, des espaces de dialogue entre les parents et l’école ont été instaurés et un modèle de moyens de subsistance fondé sur l’élevage de cochons a été mis en œuvre afin que les familles gagnent en autonomie.

Récemment, l’équipe d’Aide et Action au Vietnam a eu le plaisir de remettre à Dinh Thi Xanh un certificat de reconnaissance pour la remercier de sa participation active et de son rôle crucial au sein de la communauté. « Je suis si heureuse que ma contribution soit reconnue. Je continuerai à faire de mon mieux pour aider les autres membres du groupe à surmonter les difficultés et la pauvreté », a-t-elle déclaré.