Capitalisation de l’expérience des classes passerelles au Niger


Crédit photo : GREF

Entre 2017 et 2021, le projet PassEduc a expérimenté la mise en place de « classes passerelles » en faveur des enfants déscolarisés ou non scolarisés de 9 à 14 ans au Niger. Ces classes non-formelles proposent une éducation accélérée en 1 ou 2 ans avant de réintégrer les enfants dans le système scolaire formel (à l’école primaire, au collège, ou dans des centres de formation professionnelle).

L’expérience du projet a été documentée dans 2 livrets de capitalisation destinés à tout acteur s’intéressant à la mise en place de classes passerelles : 

  1. Le processus de mise en place et de fonctionnement des classes passerelles : ce livret présente les enseignements et bonnes pratiques issus du projet concernant le processus de mise en place et de fonctionnement des classes (mobilisation sociale, recrutement et formation des animateurs, suivi des apprenants, intégration de la classe au sein de l’école, etc.)
  2. Faciliter les apprentissages dans les classes passerelles : ce livret présente une sélection d’outils et de démarches pédagogiques adaptés aux classes passerelles et pouvant servir de ressources pour la formation des animateurs de ces classes

Le projet PassEduc et le travail de capitalisation sont issus d’un travail partenarial entre Aide et Action, le GREF, ONEN, RECAC, les services de la Direction Générale de l’Alphabétisation et de l’Éducation Non Formelle du Niger, et la Fondation Strømme. Le projet a reçu le soutien financier de l’Agence Française de Développement.