Communiqué de presse – COVID-19 : la condition et l’éducation des filles en recul de 10 ans

Publié dans Actualités,Espace presse

Crédit photo : Christine Redmond

Paris, le 8 octobre 2020 – Aide et Action, association internationale de développement par l’éducation, réagit à la condition actuelle des filles dans le monde : du fait de la pandémie de COVID-19, un bond en arrière, de parfois 10 ans ou plus, est observé dans les données chiffrées des organismes internationaux les concernant. Aide et Action appelle l’ensemble des pays donateurs à tenir leurs engagements pour que toutes les filles soient assurées d’avoir accès à 12 années d’éducation gratuite, tel que prévu par l’Objectif de Développement Durable (ODD) n°4, sans discrimination aucune.

Alors que la situation d’une société s’apprécie aussi à l’aune de la condition des filles et des femmes, les chiffres mondiaux actuels les concernant sont alarmants. En effet, depuis plus de 6 mois, beaucoup ont cessé de lire, d’apprendre et de travailler et nombre d’entre elles subissent, par ailleurs, davantage de violences : agression physique, harcèlement, viol, exploitation sexuelle…. Ainsi, les Nations unies estiment que la pandémie mettra clairement un point d’arrêt aux efforts entrepris jusque là pour lutter contre les mutilations génitales féminines et que 2 millions de jeunes filles – de plus – en seront victimes au cours des dix prochaines années. 

L’UNESCO estime pour sa part que 11 millions de filles ne reprendront pas leurs études : avec la crise économique, les parents seront davantage réticents à payer leurs frais de scolarité, leur uniforme ou encore leur matériel scolaire. A contrario, les filles risquent d’être davantage mises au travail, chargées de tâches domestiques supplémentaires, voire mariées de force.

2020 aurait dû être pour les filles une année de célébration, celle des 25 ans de la Déclaration et du Programme d’Action de Beijing, considérés, à ce jour, comme étant la feuille de route la plus progressiste en matière d’égalité des genres. En 1995, avec pas moins de 17 000 participants et 30 000 activistes, la Conférence de Beijing s’était achevée sur une vision – celle d’un monde où chaque fille et chaque femme pourrait exercer ses libertés et ses choix, connaître et comprendre tous ses droits – et sur un accord entre 189 États pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des filles et des femmes partout dans le monde. Force est de constater que, malheureusement, nous sommes encore loin du compte (cf. chiffres clé en annexe).

« Depuis 40 ans, Aide et Action mène des projets en faveur de l’éducation des filles et des femmes. Dans le contexte de crise actuel et dans le cadre de nos nouvelles orientations stratégiques à 10 ans, nous avons décidé de centrer notre action sur les populations les plus vulnérables et marginalisées, et notamment sur les filles et les femmes à qui nous porterons une attention toute particulière » insiste Vanessa Martin, responsable du plaidoyer à Aide et Action.

***

À propos d’Aide et Action 

Fondée en 1981, Aide et Action, association de développement par l’éducation, assure l’accès à une éducation de qualité pour les populations les plus vulnérables et marginalisées, en particulier les enfants, les filles et les femmes, afin que toutes et tous puissent maîtriser leur propre développement et contribuer à un monde plus pacifique et durable. Parce que l’accès à une éducation de qualité permet, en effet, de lutter contre la pauvreté et les maladies, de limiter le changement climatique et de bâtir la paix dans un monde durable, nous favorisons l’apprentissage tout au long de la vie. Ainsi, nous portons une attention toute particulière à l’éducation et à la protection de la petite enfance, à l’accès et à la qualité de l’éducation aux niveaux primaire et secondaire, ainsi qu’à la formation professionnelle et à l’insertion sociale. En fondant notre intervention sur les valeurs que sont la dignité, l’inclusion et l’intégrité, ainsi que sur les principes d’action que sont la transparence, la redevabilité et la solidarité, et grâce au soutien de nos 51 000 donateurs, nous menons actuellement 83 projets en Afrique, en Asie, en Europe – et notamment en France – pour plus d’1,9 million d’enfants, de jeunes et d’adultes

***

Contact presse : Anne Cassiot
anne.cassiot@aide-et-action.org
01 55 25 70 13 (ligne directe)