Communiqué de presse – COVID -19 : un-e élève sur cinq déscolarisé-e, l’urgence d’une réponse internationale

Publié dans Actualités,Espace presse

Crédit photo : Coalition Éducation

102 pays ont fermé les établissements scolaires sur l’ensemble du territoire, affectant plus de 849,4 millions d’enfants et de jeunes (UNESCO) : telles sont aujourd’hui les conséquences du COVID-19 sur l’éducation. Face à cette situation très préoccupante, la Coalition Éducation, dont Aide et Action est membre, adresse un message de solidarité à tous les enfants, jeunes et adultes touché·e·s par la pandémie et appelle la France à mettre en place les mesures nécessaires pour garantir le Droit à l’éducation dans le monde et protéger les plus exclu·e·s.

Les gouvernements de 113 pays ont annoncé ou mis en place des mesures de fermeture d’institutions éducatives afin de tenter de contenir la pandémie et 11 pays ont procédé à des fermetures localisées pour prévenir ou contenir la propagation de COVID-19. Si les gouvernements décident à leur tour de fermer l’ensemble des établissements scolaires, des dizaines de millions d’apprenant·e·s supplémentaires se verront privé·e·s d’éducation. (UNESCO).

Face à cette crise sanitaire, la coopération internationale dans l’éducation et le partage des savoirs est fondamentale. Elle est la clé pour construire des sociétés plus fortes et plus résilientes. « Contre les menaces mondiales, nous devons consolider les biens publics mondiaux » déclare Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO.

La Coalition Éducation appelle la France à rester mobilisée et travailler en coordination avec l’ensemble des partenaires pour réduire l’impact du COVID 19 sur l’éducation et l’apprentissage dans le monde, et assurer la sécurité des apprenant·e·s, enseignant·e·s et personnels éducatifs dans les pays affectés par l’épidémie. Un soutien financier aux pays partenaires touchés doit être apporté afin de renforcer la résilience des systèmes éducatifs, en mettant la priorité sur les enfants les plus vulnérables et les plus marginalisés, qui seront certainement les plus durement touchés par les fermetures d’écoles et l’impact de cette pandémie.

Les organisations de la société civile travaillent sans relâche pour soutenir et assurer la continuité de l’offre d’éducation dans les lieux touchés par COVID-19 ainsi que la protection et le bien être des élèves et des personnels éducatifs.

< Télécharger le communiqué de presse >

 

Sources d’information : 

  • Le réseau international pour l’éducation en situation de crise (INEE) compile et actualise une liste de ressources qui met l’accent sur l’apprentissage à distance, l’éducation alternative et le soutien psychosocial.   
  • L’UNESCO a élaboré et tient à jour une carte des apprenant·e·s, touché·e·s par les fermetures d’écoles causées par COVID-19.
  • Le PME s’est associé à d’autres partenaires de l’éducation dans le but de partager des conseils d’expert·e·s (préparés par l’UNICEF, l’OMS et la Croix Rouge) sur les actions potentielles que peuvent initier les écoles pour aider à prévenir le COVID-19 et rester des environnements accueillants, respectueux et inclusifs pour les élèves.