Dossier – Urgence Éducation


Dans le monde, 258,4 millions [1] d’enfants, d’adolescents et de jeunes ne sont pas scolarisés et 773 millions d’adultes [2] (dont 63% [3] de femmes) sont analphabètes. Pourtant, les conséquences, immédiates, à moyen et à long terme, sur le développement humain sont tout autant catastrophiques qu’avérées. L’accès à une Éducation de qualité pour toutes et tous et à tous les âges de la vie (de la petite enfance à l’âge adulte, en passant par le primaire et le secondaire, la formation professionnelle des jeunes, la scolarisation des filles ou encore l’alphabétisation des femmes) est notre combat.

L’Education est une cible. Partout dans le monde, écoles, universités, enseignants, élèves, sont ainsi régulièrement visés par des attaques et des violences perpétrées par des mouvements extrémistes, des groupes terroristes, prônant le communautarisme et l’obscurantisme. Parce qu’elle aide les enfants et les jeunes à mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent pour mieux y évoluer et y trouver leur place, actuelle et future ; parce qu’elle apprend la non-violence, le vivre ensemble et la tolérance ; parce qu’elle ouvre des horizons et lutte contre l’ignorance ; parce qu’elle donne conscience de ses droits, forme l’esprit critique et les citoyen.ne.s éclairé.e.s de demain ; parce qu’elle œuvre pour un monde de Paix, l’Éducation est notre combat.

La pandémie de COVID-19 a exacerbé la crise mondiale préexistante de l’Éducation et des apprentissages. Décrochage scolaire, fracture numérique, déscolarisation, augmentation de la mise au travail forcé des enfants, du nombre de mariages et de grossesses précoces… L’impact global de la COVID-19 sur l’accès et le droit à l’Éducation est absolument dévastateur. Dans nos zones d’interventions, nous adaptons nos activités, nous en menons de nouvelles et apportons, ainsi, des réponses aux besoins générés.

L’Éducation est en crise. Pourtant, les annonces, et mêmes promesses, de la part de nombreux dirigeants politiques mondiaux se prononçant en faveur de mesures à prendre et de financements à allouer à ce secteur, ne sont toujours pas suivies d’effets. Aide et Action alerte : « Des mesures et des investissements, urgents et massifs, sont plus que jamais cruciaux pour mettre en place, le plus rapidement possible, un système éducatif performant, inclusif, capable de toutes et tous les accueillir et de leur assurer le minimum de 12 années d’éducation, gratuite et de qualité, indispensable à leur avenir et, par conséquent, à celui monde d’Après. L’accès à une Éducation de qualité, pour tous, pour les plus vulnérables et marginalisés, et plus particulièrement pour les filles, est plus que jamais une priorité. Au vu des défis actuels auxquels les sociétés et l’Humanité doivent faire face, plus que jamais l’Éducation est une urgence, la défendre nous concerne tous ! » Charles-Emmanuel BALLANGER, Directeur Général International d’Aide et Action.

je fais un don
[1] UNESCO & UNICEF 2019
[2] UNESCO 2019
[3] UNESCO 2019