GroupeEnfance_CheckListDroitsEnfant_visuel_Page_1

Droits de l’enfant : Et si on aidait les ONGs à mieux intégrer les droits de l’enfant dans leurs projets de terrain ?

Publié dans Actualités,Plaidoyer

Le Groupe Enfance, un collectif de 19 ONGs luttant pour les droits de l’enfant à l’international, publie un document pour aider les OSC à mieux intégrer les droits de l’enfant dans le cadre de leurs projets. 

Les organisations non gouvernementales, dans le domaine de l’humanitaire ou du développement, connaissent généralement très bien la Convention relative aux droits de l’enfant, texte adopté en 1989 aux Nations unies, ratifiée par 196 Etats sur 197 (seuls les Etats-Unis l’ont seulement signée) et à ce jour, le document le plus complet en matière de droits de l’enfant. Reste qu’entre le connaître et le mettre en pratique avec précision au quotidien dans le cadre de chacune de ses actions, il y a encore bien souvent une marge. 

Un outil pour mieux intégrer les droits de l’enfant

Voilà pourquoi le Groupe Enfance, qui rassemble 19 ONGs qui luttent pour les Droits de l’Enfant à l’international, parmi lesquelles Aide et Action, a souhaité réaliser un document pour aider les ONGs à mieux saisir les principes directeurs de la Convention relative aux droits de l’enfant et à mieux intégrer « une approche par les droits de l’enfant » dans leurs logiques et méthodes d’intervention. 

Mener une réflexion critique pour progresser

Le document, qui se présente sous la forme d’une check-list, propose aux ONGs une grille de lecture de leurs programmes en fonction des étapes du projet et des différents intervenants et acteurs. L’outil ne se veut pas exhaustif mais il invite à une réflexion critique des actions menées et ouvre la voie à de nombreuses transformations et améliorations. La « Check-list », disponible gratuitement sur le site du Groupe Enfance,  s’adresse également aux  services techniques étatiques et au secteur privé, qu’ils soient professionnels des droits de l’enfant ou non. Elle vise également les partenaires techniques et financiers des organisations de la société civile afin de les guider dans l’appréciation de l’intégration d’une approche basée sur les droits de l’enfant dans les projets.