journée internationale de l'éducation Aide et Action dossier spécial

Éducation : enfin une journée qui fait date !


© Crédit Photo : Vincent Reynaud-Lacroze

L’éducation était jusqu’à présent la grande oubliée des journées internationales, c’est désormais chose corrigée puisque le 24 janvier prochain sera célébrée pour la toute première fois la Journée Internationale de l’Éducation. À cette occasion, Aide et Action vous a concocté un programme spécial, à découvrir sur notre site du 21 au 25 janvier 2018.

Des journées internationales, il y en a pour la planète, contre la misère, contre la faim, pour la protection des animaux, pour les enseignants, contre le sida ou la lèpre. Bref, il y en a de toutes sortes. Peut-être même trop entend-on parfois… Pour autant l’éducation était, elle, la grande oubliée des journées internationales. C’est désormais chose corrigée puisque les Nations Unies ont décidé le 3 décembre dernier de faire du 24 janvier la journée internationale de l’éducation. Pas question pour l’organisation internationale de rajouter une énième journée internationale à la longue liste de celles qui existent déjà. Non, les Nations Unies ont voulu reconnaître officiellement l’importance de l’éducation dans la construction de l’Agenda 2030 et ré-affirmer, dans un monde où le nombre de personnes vivant en situation de conflits ne cesse d’augmenter, le rôle crucial de l’éducation pour la paix.

Une première journée internationale de l’éducation

Le revirement s’explique : l’éducation n’a pas toujours tenu un rôle majeur sur la scène internationale. Il y a quelques années encore (entre 2010 et 2016) les pays donateurs n’y voyaient pas une priorité du développement et réduisait drastiquement l’aide internationale qui lui était allouée. Avec l’adoption des Objectifs de Développement Durable (ODD) en septembre 2015, les choses ont radicalement changé. L’éducation est non seulement devenue un objectif de développement à part entière mais elle a surtout été consacrée « fil d’or », vecteur reliant tous les ODD et permettant de construire un monde plus juste et solidaire. L’éducation a donc pris une place grandissante et est aujourd’hui vue, par les plus grands chefs d’État, comme une priorité absolue et urgente : les multiples discours en faveur de l’éducation et les montants importants alloués en février 2018 lors de la Conférence de refinancement du Partenariat Mondial pour l’Éducation en sont la preuve manifeste. Mais les efforts ne doivent pas s’arrêter là.

Entre reconnaissance et perspective d’avenir

En ce sens, la création d’une Journée Internationale de l’Éducation participe d’une reconnaissance de l’importance de l’éducation dans la construction de sociétés résiliantes et durable, mais elle est surtout le rappel nécessaire et salutaire aux chefs d’État, politiques, économistes, organisations internationales, et public que la mobilisation pour l’éducation doit se poursuivre et s’amplifier. Car, pour l’heure, les défis restent immenses : 263 millions d’enfants ne vont pas à l’école et 617 millions ne savent pas lire une simple phrase même après plusieurs années sur les bancs de l’école. Pour parvenir à l’éducation de qualité gratuite pour toutes et tous, on estime qu’il manque aujourd’hui 39 milliards d’euros par an et près de 69 millions d’enseignants. À l’heure actuelle, si les financements n’augmentent pas, les Objectifs de Développement Durables ne seront pas atteints en 2030 et des millions d’enfants, parmi les plus vulnérables, seront une nouvelle fois laissés de côté.

Faire respecter le droit à l’éducation

Pour faire face à ces défis, Aide et Action, ONG internationale forte de 35 ans d’expérience en matière d’éducation, mène plus de 80 projets dans une vingtaine de pays en Afrique, en Asie et en Europe, dont la France. Fondés avant tout sur les valeurs de liberté, respect, solidarité, équité et intégrité, ceux-ci sont développés en partenariat avec les populations locales qui sont les plus à même d’apporter des solutions à leurs problématiques. De la petite enfance à la formation professionnelle pour jeunes adultes, en passant par le développement de projets pédagogiques innovants, la formation des enseignants ou la création de matériels scolaires, nous accompagnons plus de 2 millions de personnes pour permettre l’apprentissage tout au long de la vie et, ainsi, favoriser l’intégration sociale et professionnelle des plus vulnérables. Les populations migrantes en Inde, les groupes de femmes analphabètes au Burkina Faso, ou encore les minorités ethniques au Vietnam sont autant de communautés que nous soutenons au quotidien.

Un programme exclusif par Aide et Action

Pour marquer l’importance de cette toute première Journée Internationale pour l’Éducation, pour rappeler à quel point notre mobilisation à tous pour une éducation de qualité pour tous est essentielle, Aide et Action vous propose du 21 au 25 janvier 2018 une série d’articles exclusifs consacrés à nos actions en faveur de l’éducation. Découvrez nos programmes, les témoignages de nos bénéficiaires et notre regard sur les défis qu’il nous reste encore à relever pour parvenir à une éducation de qualité pour toutes et tous dans le monde.  Vous le verrez au travers de nos reportages, l’accès à l’éducation change chaque jour la vie et l’avenir de milliers d’enfants. Ensemble, nous pouvons faire en sorte qu’aucun ne soit plus laissé de côté.

 

Pour la journée internationale de l’éducation, mobilisez-vous avec Aide et Action !
Faites découvrir cet article à vos amis en le partageant avec eux ou soutenez par un don nos projets à travers le monde :

Je fais un don