Des enfants albinos en Tanzanie

Le handicap en Tanzanie

Publié dans Éducation

En Tanzanie, le handicap n’est pas « naturel ». La population albinos, près de 270 000 personnes (sur 40 millions), est particulièrement rejetée, notamment en raison de croyances populaires, toujours vivaces. Des médecins-sorciers promettent ainsi gloire et succès à ceux qui possèdent une ou plusieurs parties des corps des enfants albinos. Chaque année, plus de trente personnes atteintes d’albinisme sont ainsi assassinés et démembrés. La situation est telle que les organismes de la société civile appellent aujourd’hui le gouvernement tanzanien à déclarer ces meurtres « désastre national ».

« Je vis dans une crainte constante. J’ai appris que les albinos comme moi sont décimés pour des croyances d’ordre rituel. » explique Samuel, 9 ans. Albinos depuis sa naissance, il est confronté aux préjugés, aux discriminations, aux perceptions négatives et irrationnelles que suscitent encore et toujours les personnes handicapées dans notre conscience collective.