En Roumanie, une aide alimentaire pour soutenir les plus démunis face à la crise

Publié dans Actualités

© Sarah Hadrane/Stea

Alors que la Roumanie est en état d’urgence depuis plus d’un mois en raison de la crise du COVID-19, la population la plus fragile se retrouve totalement démunie. Les habitants du bidonville de Satmarel, au nord-ouest du pays, font partie des plus vulnérables et leur quotidien est lourdement impacté. Pour les soutenir, nous avons mis en place une aide alimentaire d’urgence, en collaboration avec Stea notre partenaire local. 

Pays le plus pauvre de l’Union Européenne, la Roumanie fait face à la pandémie de COVID-19 avec beaucoup de fermeté. Face au risque sanitaire, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence dès le 16 mars, réduisant ainsi les possibilités de déplacements des roumains au maximum, et avec, leurs possibilités d’exercer des activités génératrices de revenus. Les populations précaires se retrouvent alors isolées et démunies. C’est le cas des habitants du bidonville de Satmarel que nous accompagnons depuis deux ans.

Plus d’une centaine de familles secourues 

Comme nous l’avions précisé dans un précédent article, notre partenaire locale, l’association Stea, s’est rapidement mobilisé pour analyser les besoins de la communauté dans ce contexte de crise sanitaire. Dans un premier temps, un soutien à distance par téléphone et par internet a été mis en place pour les familles, ainsi qu’une permanence pour continuer à assurer la distribution de médicaments auprès de ceux qui en ont besoin.  

Désormais, nous avons entamé une deuxième phase de soutien grâce à une aide alimentaire d’urgence. « Nous avons distribué 105 colis contenant des pommes de terre, du riz, de l’huile de tournesol, de la viande en conserve, ainsi que des produits d’hygiène pour les habitants du bidonville, explique Cristina Bala, directrice de l’association Stea. Pour les familles ayant des enfants en âge scolaire nous avons ajouté des cahiers et des stylos et un peu de biscuits ou de chocolat. La distribution s’est bien passée, tout le monde a été calme et nous avons ressenti qu’il y avait une vraie relation de confiance avec l’équipe. »

Une opération soutenue par les autorités locales 

Grâce à un travail de collaboration avec les autorités locales, pour l’aspect logistique concernant la préparation et la distribution des paquets, Stea a pu compter sur une vingtaine de salariés de la Direction d’Assistance Sociale de la Mairie de Satu Mare. Celle-ci a également mis à disposition deux camions pour assurer le transport jusqu’au camp. Par ailleurs, la police qui a accompagné l’opération pour veiller au respect des règles du confinement, n’a pas eu à intervenir.  

« Une fois sur place, nous avons identifié 35 personnes supplémentaires qui avaient besoin d’un soutien, précise Cristina. Nous allons donc acheter davantage de nourriture et de fournitures de première nécessité et nous leur distribuerons dès que possible. » 

Je fais un don

Aide et Action collecte des fonds pour intervenir face à l’urgence liée au Covid-19 dans ses pays d’intervention. La Roumanie illustre un exemple d’actions mises en place parmi d’autres. La crise est mondiale, le besoin aussi et la solidarité est clé.