enfant de mere travailleuse du sexe en Inde

Enfants de prostituées : le sacrifice des mères

Publié dans Actualités

crédit photo: Madhu Panday

Aide et Action intervient avec son partenaire Prayas sur GB Road, au cœur même du quartier de New Delhi, où vivent et travaillent une grande majorité des prostituées. Ces femmes subissent les pires violences, enfermées dans des pièces exigües où clients et proxénètes ont absolument tous les droits. Privées de liberté, de soins et le plus souvent battues, elles doivent également affronter le rejet de la société. Elles sont condamnées par leurs familles, et n’osent pas sortir du quartier de GB Road de peur d’être ouvertement méprisées et conspuées. Rares sont celles qui osent lever les yeux, elles préfèrent le plus souvent baisser la tête, accablée par la honte d’une situation qu’elles n’ont pourtant jamais choisie puisque la plupart ont été vendues encore mineures par leurs parents ou par un mari au proxénète le plus offrant.

Sauver leurs enfants

 « Et pourtant, les femmes de GB Road n’ont qu’une inquiétude : l’avenir de leurs enfants. Elles rêvent de les sauver d’un destin similaire. Mais ils sont privés de toute forme d’éducation par ceux qui contrôlent le commerce et en tirent profit. Ces gens-là savent bien que l’éducation des jeunes serait préjudiciable à leur business » explique Vandana, une jeune prostituée mère de deux enfants qui a accepté de participer à des ateliers de travail et de sensibilisation organisés par nos équipes pour mieux comprendre les parcours de ces femmes, leurs besoins et ceux de leurs enfants. 

Stigmatisations et barrières dès l’enfance 

« Les enfants qui naissent de mères prostituées à GB Road, sont privés de leur enfance et sont exposés aux vices dès leur plus jeune âge. Ils portent sur eux la profession de leur mère et c’est une barrière énorme. Elle les empêche d’aller à l’école et prive les jeunes de chercher des moyens de subsistance dignes en dehors des quartiers chauds. », explique Deepika, une des assistantes sociales qui a rejoint le centre d’accueil pour enfants de prostituées développé par Aide et Action et son partenaire. Les enfants sont pris en charge durant la journée et se voient proposer des activités ludiques et pédagogiques ainsi qu’une alimentation adaptée. Ils ont ainsi la possibilité de s’évader quelques heures durant du quotidien tragique de leurs mères, d’échapper à la violence, de s’éveiller et de recevoir l’attention dont ils ont besoin. 

Face à l’exploitation, l’éloignement physique 

Mais la seule véritable issue pour ces enfants reste l’éloignement géographique et social. En effet, naître à GB Road n’est pas anodin et dicte encore trop souvent des parcours de vie. Le plus souvent, les filles qui naissent sur GB Road deviennent prostituées, les garçons proxénètes. Pour éviter que les enfants ne soient exploités sexuellement, l’équipe du projet sensibilise donc les parents à l’importance d’inscrire les enfants au centre d’accueil puis de les mettre à l’abri, soit chez des grands-parents ou des membres de la famille éloignés, soit dans des internats spécialisés. Ces établissements, localisés très loin des maisons closes, prennent en charge les enfants 7 jours sur 7 et 24h sur 24 et leur offrent la possibilité de poursuivre des études.