Balasuk, du programme iLead de formation professionnelle en Inde

Notre programme de formation professionnelle iLead aide les jeunes à devenir résilients

Publié dans Actualités

Crédits photo : Chandra Kiran Katta 

Depuis 2005, le programme de développement des compétences d’Aide et Action, iLEAD (Initiative for Livelihood Education and Developement) a formé plus de 245 000 jeunes à travers l’Inde, le Sri Lanka, le Népal, le Bhoutan et les Philippines. À l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, nous vous présentons des histoires résilientes de trois jeunes femmes indiennes qui, avec le soutien d’iLEAD exercent leur métier, malgré de nombreux obstacles tels que la pauvreté et les stéréotypes de genre.

Satrupa : tout sur les écrous et boulons

Après sa formation, Satrupa s’est mariée et s’est installé avec sa belle-famille. Elle a toujours voulu contribuer aux revenus de la famille. Inspirée par son beau-père – qui était mécanicien automobile – et sa curiosité pour les écrous et les boulons, elle aspirait elle aussi à devenir mécanicienne automobile – une profession peu conventionnelle pour une femme en Inde. « Mon beau-père, décédé après mon mariage, a toujours voulu ouvrir un garage mais en vain. J’ai décidé de réaliser son rêve. Je me suis inscrite à la formation iLead en mécanique », dit-elle. Au cours de sa formation de 75 jours, Satrupa a développé de nombreuses compétences afin de pratiquer son métier de mécanicienne automobiliste. En outre, elle a bénéficié de cours d’informatique, d’anglais et de quelques séances de développement personnel. 

Une fois sa formation achevée, elle a commencé à exercer en tant que superviseure adjointe dans une unité de réparation de voiture dans le district de Bilaspur, dans l’Etat du Chattisgarh. Remarquant son travail acharné et sa détermination, iLEAD a encouragé Satrupa à ouvrir un iGarage, un centre de services automobiles qui a été bien accueilli par la population. « J’ai accepté l’offre, préparé une proposition commerciale, commencé à chercher un endroit pour mon garage. La configuration, de l’image de marque aux trousses à outils et autres équipements, était en place. L’équipe iLEAD a toujours été là pour me guider, qu’il s’agisse de la gestion des comptes ou de la tenue du registre des stocks. Maintenant, je gère avec succès iGarage depuis un an et je forme également des jeunes des villages voisins », dit-elle. Elle ajoute : « J’ai la chance de recevoir le soutien de ma famille. Il m’a fallu un certain temps pour gagner la confiance des gens car ils n’avaient jamais pensé qu’une femme pouvait également effectuer de telles tâches, qui sont généralement effectuées par des hommes. Mon mari a été mon plus grand soutien ; il m’aide également dans la gestion de mon entreprise aujourd’hui ».

Balasuk se donne les moyens de réaliser son rêve : devenir esthéticienne

Issue d’une famille pauvre, Balasuk a interrompu sa scolarité à l’âge de 11 ans, afin de subvenir aux besoins de sa famille. Quelques années plus tard, Balasuk a tenté de s’inscrire dans un institut privé pour suivre une formation d’esthéticienne, métier qu’elle rêve d’exercer depuis toujours. Toutefois, sa formation a été de courte durée car Balasuk ne pouvait pas payer les frais. C’est à cette époque qu’elle découvre le centre de formation iLEAD de sa ville et décide de s’inscrire dans un cursus d’esthéticienne. Trois mois plus tard, Balasuk a effectué une formation en cours d’emploi. Au terme de sa formation, elle a été engagée dans le même salon.

En deux années de pratique, Balasuk le revenu de Balasuk a considérablement augmenté. Impressionnée par ses compétences, le propriétaire lui a confié la responsabilité de gérer le salon. Malgré tout, Balasuk n’a pas perdu de vue son rêve : ouvrir son salon. En raison de ses ressources financières insuffisantes, elle n’a pas pu concrétiser son rêve. Peu de temps après, elle a entendu parler des subventions financières qu’iLEAD accorde aux jeunes qui ont pour projet de démarrer leur entreprise. Elle a immédiatement postulé pour obtenir le prêt. Après l’avoir obtenu, Balasuk a pouvert son propre salon de beauté, elle est aujourd’hui, l’heureuse propriétaire de “Bala Beauty Parlour” à Shillong, dans l’Etat de Meghalaya.

« Je suis très reconnaissant à iLEAD d’avoir transformé ma vie, passant d’un simple décrochage scolaire à une entrepreneure prospère. Je ne pouvais jamais imaginer qu’iLEAD pourrait faire de moi ce que je suis aujourd’hui. Maintenant, je peux soutenir l’éducation de mon jeune frère et de mes sœurs », explique Bala en souriant.

Le ministre en chef reconnaît la contribution de Sonu

Dans le district d’Udaipur, Sonu Gurjar, jeune femme de 28 ans, originaire du village de Mavli, a décidé de mettre à profit ses compétences de couturière pour fabriquer et distribuer des maques dans la lutte contre la propagation du COVID-19. C’est grâce à sa formation en couture dans un centre iLead qu’aujourd’hui, Sonu participe à l’effort collectif et aide sa communauté à adopter le port du masque.

 « J’ai constaté qu’il y avait une pénurie de masques dans notre quartier. Comme je sais coudre, j’ai commencé à coudre les masques à la maison et à les distribuer gratuitement aux nécessiteux. Je suis reconnaissant au programme iLEAD d’Aide et Action pour avoir perfectionné mes compétences en couture ainsi que mon village Sarpanch qui a fourni le tissu pour faire des masques », a-t-elle déclaré Sonu confectionne quotidiennement 50 masques avec le soutien de sa mère Kesar Devi Gurjar et de sa belle-sœur Poornima Badgurjar. Elles distribuent également des masques dans les zones résidentielles voisines et aux postes de contrôle. Reconnaissant ses efforts altruistes durant cette pandémie, le ministre en chef de l’Etat du Rajasthan Shri Ashok Gehlot s’est rendu sur Twitter pour féliciter Sonu.

Ce lundi 15 juillet, nos équipes ont officiellement lancé l’initiative “iLEAD Goes Online”. Celle-ci permet à notre programme de formation professionnelle d’être dispensé à distance sur une plateforme numérique. Ainsi, malgré la crise de Coronavirus, tous les stagiaires peuvent poursuivre leur apprentissage en toute sécurité, depuis leurs domiciles.