Inde : « Convaincre les parents de scolariser leurs enfants n’est pas toujours facile »

Publié dans Actualités,Éducation

Naresh, son frère et sa sœur sont aujourd’hui accueillis dans l’un des centres d’accueil pour enfants migrants développés par Aide et Action sur les chantiers de construction d’Hyderabad. Les enfants y sont scolarisés et peuvent jouer, apprendre à lire et à écrire. Pendant ce temps, les parents, qui ont quitté leurs villages d’origine en quête de nouveaux moyens de survie, travaillent toute la journée.  Ces centres sont pour l’association une absolue nécessité, tant ils évitent aux enfants d’errer seuls à longueur de journée et les préservent d’une exploitation précoce ou d’une trop forte exposition aux dangers de la rue.

Des centres pour prendre soin des enfants migrants

Pour autant, convaincre les parents de Naresh d’envoyer leurs enfants à l’école n’a pas été facile. « Plusieurs entretiens avec les animateurs d’Aide et Action ont été nécessaires. Et pourtant, la prise en charge de l’enfant devenait urgente. », explique l’un des responsables Aide et Action Asie du Sud.

« Dès son entrée au centre, nous avons constaté que Naresh souffrait de malnutrition. Il ne pesait que 12 kilos. Nous l’avons immédiatement amené au centre de réhabilitation alimentaire où il a  reçu un traitement adéquat. En quelques jours seulement, il a  pris plus de 2 kilos. Aujourd’hui, même s’il est toujours suivi de près par le centre de réhabilitation alimentaire, il va bien. Scolairement parlant, il n’est toujours pas au niveau de ses camarades. Mais il est nettement plus éveillé qu’à son arrivée. Il sait désormais  peindre et dessiner et est capable d’échanger avec ses camarades. »