Sur le Chemin de l’école : le buzz dans les médias

Publié dans La presse en parle

tf1

TF1: Reportage avec Jackson, héros de Sur le Chemin de l’école
Le journal de TF1 revient sur la venue à Paris de Jackson et de sa sœur Salomé. Originaires du Kenya, ils sont les héros du film documentaire Sur le Chemin de l’école de Pascal Plisson, auquel l’association Aide et Action a collaboré.

 

femmeactuelle

Femme Actuelle : Leur combat pour aller à l’école
Femme Actuelle (23-29 sept 2013) revient à l’occasion de la sortie en salles du film documentaire de Pascal Plisson « Sur le Chemin de l’école » sur le cas de ces enfants du bout du monde, forcés de parcourir chaque jours des dizaines de kilomètres pour aller à l’école. L’association Aide et Action, qui a participé à la réalisation de ce film, développe des projets depuis plus de 30 ans pour qu’une éducation de qualité soit accessible à tous les enfants. Mais les défis sont nombreux.
« Faute de moyens financiers, les Etats ne peuvent pas construire suffisamment d’écoles. Souvent aussi, la décision d’implanter un établissement dans un village ne dépend pas du nombre d’enfants mais de la capacité à convaincre les chefs de village ou les autorités des enjeux de l’éducation », explique Claire Calosci, directrice d’Aide et Action International interviewée par l’hebdomadaire féminin. Au manque d’infrastructures adaptées s’ajoutent les difficultés financières des familles et le manque de conscience de l’importance d l’éducation parmi de nombreuses populations.

 

vsd

VSD : Sur le Chemin de l’école, une ode à la vie
Le magazine VSD du 19/25 septembre 2013 dresse le portrait de Jackson, 11 ans, l’un des héros du film documentaire Sur le Chemin de l’école. Ce jeune Kenyan parcourt chaque jour près de 15 km en compagnie de sa jeune sœur pour se rendre à l’école. Le plus souvent au péril de sa vie. « L’année dernière cinq camarades de Jackson sont morts sur le chemin de l’école, écrasés par des éléphants », explique le magazine avant de détailler l’histoire de Zahira, jeune marocaine qui vit dans les régions les plus reculées de l’Atlas au Maroc et ne va à l’école que grâce à l’internat développé par Aide et Action et ses partenaires. L’association qui milite depuis plus de 30 ans pour une éducation de qualité accessible à tous a soutenu le travail du réalisateur Pascal Plisson en l’aidant à trouver les héros de son film, précise VSD.

 

jdd

Le Journal du Dimanche : les écoliers de l’impossible
Le Journal du Dimanche en date du 22 septembre annonce la sortie du film documentaire “Sur le Chemin de l’école” de Pascal Plisson, pour lequel deux journalistes ont enquêté pendant six mois à travers le monde avec l’association Aide et Action. Au final : « une fable sur l’éducation, édifiante, émouvante, sans voix off, un peu gentille, un peu Disney mais qu’importe ! Elle dit qu’apprendre, oui, ça sert à quelque chose ».
RFI : quand aller à l’école use les souliers
A l’occasion de la sortie du film Sur le Chemin de l’école, Emmanuelle Bastide de RFI propose dans son émission « 7 milliards de voisins » de revenir sur le cas de ces enfants hors du commun, qui pour aller à l’école relèvent d’incroyables exploits sportifs. Pascal Plisson, réalisateur de Sur le Chemin de l’école et Claire Calosci, Directrice d’Aide et Action International, une association spécialisée dans le domaine de l’éducation, qui a collaboré à ce projet, étaient les invités de cette émission spéciale.

Ensemble ils reviennent sur ces enfants du bout du monde et leur rapport extraordinaire à l’école. « On parle du courage de ces enfants d’aller à l’école. Mais il faut comprendre que l’école dans les pays où nous intervenons est une affaire familiale », explique Claire Calosci. « Les parents doivent encourager l’enfant pour que celui-ci ait la détermination d’aller à l’école. Aide et Action travaille beaucoup avec les familles pour les sensibiliser à l’importance d’envoyer les enfants à l’école ». Claire Calosci évoque également le problème de l’abandon scolaire. « Parmi ceux qui sont forcés de marcher plusieurs heures pour aller à l’école, plus d’un enfant sur 2 abandonnent l’école. Des solutions existent cependant : des internats peuvent être développées pour les plus âgés, sinon on peut penser à des formes d’accompagnement pour faire le trajet ou à des sortes d’école à distance où les enfants ne doivent aller qu’un à deux jours par semaine afin de limiter les déplacements ».

La directrice d’Aide et Action International revient également sur le cas de Zahira, héroïne du film “Sur le Chemin de l’école”, qui a bénéficié des projets d’Aide et Action. Si Zahira peut aujourd’hui se rendre à l’école, c’est parce qu’elle loge toute la semaine dans un internat développé par Aide et Action. Sans celui-ci cette jeune fille qui vit dans l’une des régions les plus isolées du Maroc ne pourrait étudier.

lacroix

La Croix : une magnifique leçon de vie
Pour le quotidien La Croix qui a invité des enfants français à découvrir « Sur le Chemin de l’école », le film suscite étonnement et admiration chez les adultes mais également chez les plus jeunes. Contrairement aux enfants français qui souvent trainent des pieds pour aller à l’école, les héros du film « savent pourquoi ils vont à l’école, se projettent dans l’avenir », explique une mère de famille dans le quotidien français. « Ils ont envie d’étudier pour évoluer et en pas avoir la même vie que leurs parents », insiste Gaspard, 13 ans. Interviewée dans le quotidien, Claire Calosci explique qu’il y a eu un réel changement de mentalités. « Il y a 20 ans les parents ne comprenaient pas pourquoi les enfants devaient aller à l’école. Aujourd’hui ils ont compris l’importance de l’éducation, qui est à la fois une nécessité et un défi. Ils se sentent responsables de ce qui se passe dans leur pays. »Pour le producteur Barthelemy Fougea, ce chemin vers l’école est un « double voyage initiatique » et « une magnifique leçon de vie » pour le réalisateur Pascal Plisson.

 

lemonde

Le Monde: un régal pour les yeux
Le Monde revient sur le remarquable travail de Pascla Plisson qui a suivi ces enfants aux quatre coins du monde. « Il a su préserver sur le parcours la plus grande part de spontanéité, et s’insérer sans heurts dans cette routine qui nous semble extraordinaire à plusieurs titres : pour les risques encourus, d’abord, pour la détermination stupéfiante de ces petits, pour la beauté saisissante des paysages qu’ils parcourent.» Le verdict est sans appel « au-delà du choc de cette réalité virtuellement confrontée à la nôtre, « Sur le Chemin de l’école » est un régal pour les yeux », insiste le quotidien.

D’autres articles sur :
20 Minutes.fr
Les Cahiers Pédagogiques