Le Point parle d’Aide et Action

Publié dans Actualités,Espace presse

Propos recueillis par Malick Diawara, Responsable éditorial Le Point Afrique, 20 novembre 2020

Crédit photo : Anne-Emmannuelle THION

On estime à 500 millions le nombre de personnes en Afrique à ne pas pouvoir prouver leur identité. Dans l’article « Les enfants fantômes sont à la merci des trafics en tout genre », le journal Le Point fait référence au projet multi-pays « Solidarité Locale et Internationale pour le Développement par l’Education (SOLIDE) » d’Aide et Action, développé en France et en Afrique de l’Ouest, où nous encourageons les acteurs locaux à se pencher sur cette thématique, enjeu sociétal et éducatif majeur.

Lire l’intégralité de l’article en cliquant ici