enseignants Inde

Les enseignants indiens améliorent la qualité de l’éducation dans les zones reculées

Publié dans Actualités

Crédit photo : India Tiger Reserve

Avec l’adoption de l’Objectif de développement durable n°4 sur l’éducation et la reconnaissance des enseignants en tant qu’éléments clés pour la réalisation du programme Éducation 2030, la Journée mondiale des enseignants est l’occasion de voir les progrès accomplis dans ce domaine et de réfléchir aux moyens de relever les défis actuels pour la promotion de la profession d’enseignant. En cette journée spéciale, nous vous présentons les interventions d’Aide et Action auprès des enseignants pour améliorer la qualité de l’enseignement dans les écoles en Inde.

L’éducation pour tous est une demande mondiale, explicitement exprimée dans les Objectifs de développement durable (ODD). Les gouvernements sont sous pression pour investir dans l’éducation et inclure ceux qui sont laissés pour compte. En Inde, les efforts de promotion de l’éducation pour tous ont connu des changements exemplaires au cours des dernières décennies dans le cadre du programme phare Sarva Siksha Abhiyan (SSA) du gouvernement indien pour la réalisation de l’universalisation de l’éducation élémentaire pour les enfants âgés de 6 à 14 ans.

Le programme mis en œuvre en partenariat avec les gouvernements des États couvre l’ensemble du pays et répond aux besoins de 192 millions d’enfants répartis sur 1,1 million d’habitations. Les capacités limitées des enseignants pour assurer une éducation de qualité et inclusive, des allocations budgétaires limitées pour assurer une éducation scolaire de qualité par les organismes locaux, l’accès aux écoles dans des zones rurales inaccessibles et isolées sont quelques-uns des problèmes qui empêchent d’assurer une éducation ininterrompue aux enfants.

Développer des modèles innovants

Pour faire face aux défis, Aide et Action a développé et testé sur le terrain des modèles innovants d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation des communautés les plus marginalisées dans différentes régions de l’Inde. Les enseignants ont été formés à la conception de méthodes pédagogiques sur mesure pour aider les enfants, en particulier ceux issus des minorités ethniques, souvent obligés d’étudier dans une langue qui leur est étrangère. Aide et Action a encouragé les enseignants à utiliser du matériel adapté et accessible localement, facile à comprendre pour les enfants.

« J’ai participé à un programme de formation linguistique de cinq jours, organisé par Aide et Action à Gujarath. Cela m’a aidé à comprendre les problèmes et les défis auxquels font face les enfants des minorités ethniques qui prédominent dans cette région forestière. Maintenant, il m’est devenu facile de leur enseigner », a déclaré Samuthirapandiyan, un enseignant gouvernemental de la réserve des tigres de Mudumalai.

Des enfants curieux et enthousiastes

Pour aller plus loin, une application d’enseignement numérique basée sur des algorithmes d’enseignement adaptatifs et les mécanismes du jeu, a été introduite pour rendre les pratiques d’enseignement faciles et intéressantes. L’application, qui fonctionne à la fois en ligne et hors ligne, offre des fonctionnalités multilingues et s’adapte à l’humeur des élèves afin d’aider les enseignants à trouver de nouvelles idées pédagogiques, en accord avec le programme scolaire. Cette technologie aide les enseignants des réserves forestières du sud et du centre de l’Inde. Les enfants aiment maintenant aller à l’école où ils ont la chance d’apprendre et de jouer en utilisant leur langue maternelle ainsi que la langue d’enseignement. « Après l’introduction des tablettes, nous avons développé et téléchargé de nombreuses comptines, chansons et pièces de théâtre locales. Les enfants sont curieux et participent à la classe avec enthousiasme », explique Vrishbendra, enseignante à l’école primaire de la colonie de Girijana, à Mekalamalli, à Bandipur.

Dans le même territoire forestier, Aide et Action a redynamisé les anciens centres de ressources gouvernementaux, afin de valoriser l’éducation par le biais de l’apprentissage et du partage. Ces centres dotés d’une bibliothèque et de laboratoires de travail en langues, sciences et mathématiques ont été rénovés avec le soutien de Wildlife Conservation Trust. Ils se sont transformés en centres de connaissances où les enseignants ont la possibilité de se mettre à niveau et d’améliorer leurs connaissances et leurs compétences. «Le centre de ressources est très utile pour les enseignants comme moi, issus du milieu artistique. J’ai la chance d’apprendre de nouvelles techniques utiles à l’enseignement», explique Ravi, assistant enseignant à l’école primaire du gouvernement Baragi, dans la réserve de tigres de Bandipur.

Créer un environnement d’apprentissage sûr

La création par Aide et Action de « groupes de ressources pour les enseignants » dans les États de Madhya Pradesh et du Karnataka est une autre innovation qui vise à rassembler les enseignants et à obtenir leur contribution afin d’améliorer le niveau de l’éducation. Le collectif, dans le Madhya Pradesh, a rédigé un volume entier sur les langues en Inde centrale, qui est utilisé comme un outil de soutien à la transition linguistique pour les enfants issus des minorités ethniques. « Les livres développés par les enseignants de ce groupe aident les enfants de ces communautés à se référer à leur langue maternelle ainsi qu’à la langue d’enseignement et mieux comprendre les concepts », déclare Pravin Bhope, Directeur régional – Bhopal, Aide et Action.

Aide et Action estime que le renforcement des capacités et la mise en place de matériels d’enseignement et d’apprentissage adaptés et accessibles localement aideront les enseignants à créer un environnement d’apprentissage sûr pour les enfants et à améliorer la qualité de l’éducation dans les écoles. En 2018, plus de 5 600 enseignants ont été formés en Inde par Aide et Action, qui a contribué à redonner de l’espoir aux 105 000 enfants des régions les plus reculées du pays. Ces innovations et approches peuvent offrir des solutions, assurer l’éducation de tous les enfants, en particulier ceux issus de communautés marginalisées, et nous aider à atteindre les objectifs de développement durable 2030.