Deux femmes en Chine

Chine : genre, pauvreté, isolement…exclues de l’éducation

Publié dans Projets

Elles ont entre 20 et 35 ans et n’ont jamais appris à lire, écrire et compter. La plupart du temps, elles rusent, se débrouillent, ont appris à faire sans. Mais le quotidien reste nettement plus dur à gérer. Difficile de faire ses courses quand on ne déchiffre pas les étiquettes, de se repérer sur un plan quand on est perdu dans une ville, de signer des contrats. Elles sont aujourd’hui près de 40 millions de femmes chinoises, encore exclues de toute éducation.

Les facteurs qui les condamnent à l’exclusion pédagogique sont nombreux : ce sont des femmes, elles vivent en milieu rural et sont d’une extrême pauvreté. Dans les campagnes profondes de la Chine, il n’y a pas d’école pour les accueillir, pas d’enseignants formés pour leur enseigner, pas de matériel à leur disposition et peu de volonté de voir leur situation s’améliorer. Depuis 2008, les équipes d’Aide et Action et de ses partenaires se mobilisent pour que ces femmes aient accès à l’éducation et à un enseignement de qualité. Après avoir formé plus de 120 volontaires aux techniques d’enseignement, l’association a ouvert des classes et ainsi permis l’alphabétisation de plus de 1300 femmes en moins de 2 ans.

Dans trois villages isolés du comté de Majiang, dans la province de Guizhou, auxquels on accède uniquement à pied par des chemins étroits et boueux, Aide et Action a installé en 2010 trois écoles pour permettre à près de 90 femmes de la région de suivre leur tout premier cours de lecture et d’écriture, non sans difficultés. « Dans cette région, près d’un tiers des habitants du village ne parle pas bien le mandarin. Cela accroît les difficultés pour les enseignants locaux, et ralentit les apprentissages. De nombreuses femmes vivent loin de la classe, et ont parfois besoin de voyager plus d’une heure et demie pour arriver », explique Zhang Xuemei responsable du projet pour Aide et Action en Chine. Pour faciliter leur apprentissage, Aide et Action, avec le soutien de Hang Seng Bank, a édité cette année un manuel d’alphabétisation. « Le manque de matériel pédagogique est l’un des principaux problèmes en Chine à l’heure actuelle, insiste Zhang Xuemei. C’est pourquoi Aide et Action International en Asie du Sud-Est, avec le soutien de la Banque Hang Seng Bank a conçu et édité un manuel scolaire, que les équipes d’Aide et Action ont distribué dans la province. « Subventionner la publication d’un tel manuel ne bénéficie pas seulement aux femmes, toute la famille, y compris les enfants peuvent y avoir accès et apprendre des choses. Nous espérons ainsi aider les communautés sur le long terme », explique Alison Ho, Directrice de la communication à Hang Seng Bank