Des inondations en Inde

Inde : des inondations meurtrières

Publié dans Projets

L’Inde, connaît depuis plusieurs jours l’une des pires inondations de son histoire. En cause : les pluies torrentielles de la mousson qui s’abattent de manière continue sur le pays. Un premier bilan fait état de près de 80 disparus et de 2,2 millions de personnes déplacées. Dans l’Etat d’Assam, au nord-est de l’Inde, où intervient Aide et Action Asie du Sud, 26 des 27 districts ont été touchés. Si aucune perte en vies humaines n’est à déplorer pour le moment, les dégâts sont déjà très impressionnants. « Près de 2500 familles accompagnées par l’association ont été déplacées », explique Jayanti Karki Chhetri, Responsable Communication en Asie du Sud. « Pour l’instant, aucun camp de secours n’a été établi à proximité. Les familles qui sont toujours sur place s’abritent comme elles le peuvent dans leurs maisons. Cependant, une nouvelle montée des eaux d’un mètre à peine les forcerait à quitter leurs foyers pour des embarcations de fortune afin d’éviter la noyade ».

Les dégâts matériels sont déjà très nombreux : beaucoup de ponts reliant les villages les uns aux autres se sont effondrés, les routes submergées par les eaux sont impraticables et l’eau potable n’est plus accessible. Les écoles ont été largement touchées par les inondations et beaucoup ne pourront pas rouvrir de si tôt. Plus grave encore : les cultures sont désormais toutes recouvertes par les eaux et une grande partie du bétail a déjà disparu. Une catastrophe pour la population qui survit principalement grâce à l’élevage et à l’agriculture.

Aide et Action, en partenariat avec l’ONG indienne NEADS, mène depuis décembre 2009 un programme pour sensibiliser la population à l’importance de l’éducation et assurer le développement d’infrastructures pour garantir l’accès à un enseignement de qualité. A l’heure actuelle, les activités liées au projet sont suspendues. Les correspondances du parrainage du second semestre seront sans aucun doute affectées. Mais nos équipes sur place restent en alerte et se tiennent prêtes à aider la population.