Prasith Chin, homme au coeur du Parrainage pour Aide et Action Cambodge

Prasith Chin, un homme au cœur du parrainage

Publié dans Actualités,Éducation

 

Le Mag : Quelles sont tes missions ?

Prasith Chin : Je suis en contact avec les projets parrainés et les parrains qui suivent ces projets.  J’accueille les nouveaux parrains avec des lettres de bienvenue  et je réalise les lettres aux parrains, 3 fois par an, pour l’ensemble des projets parrainés. Cela permet de donner un suivi des activités des projets, des progrès réalisés en apportant des témoignages d’acteurs. On y parle aussi des actualités du pays et de l’éducation dans la région. Parfois, les parrains demandent des explications sur certains articles des lettres, notamment sur des termes techniques. Chaque année je reçois 4 ou 5 lettres pour nous remercier de notre action au Cambodge. Ces lettres font vraiment plaisir, elles donnent de la motivation et font chaud au cœur.

L.M : Et si les parrains souhaitent venir voir les projets ?

P.C : Parfois, quand ils viennent en vacances au Cambodge, ils en profitent pour visiter les projets. Je contacte les chefs de projet pour connaître les disponibilités des écoles et nous faisons tout pour arranger des visites aux dates qui conviennent aux parrains. Ils sont très curieux, ils posent des questions aux directeurs d’école, aux enseignants. Ils prennent des photos. C’est néanmoins l’un des soucis des visites individuelles telles qu’elles sont organisées aujourd’hui. Entre les partenaires du projet, les parrains, les visites officielles, les écoles sont souvent perturbées par ces visites. Cela me prend aussi beaucoup de temps à organiser. C’est pourquoi nous souhaiterions organiser des visites collectives  pour permettre aux parrains de se regrouper et d’être véritablement acteurs dans le projet plutôt que simples spectateurs.

L.M : As-tu un message personnel à faire passer aux parrains ?

P.C : Même si l’économie du Cambodge s’est développée, il y a encore de nombreuses régions du pays où des populations défavorisées ont besoin de notre support  pour avoir accès à une éducation de qualité. Je les encourage donc à poursuivre leur engagement et à ne pas hésiter à s’investir davantage. S’ils veulent participer concrètement aux projets en donnant de leur temps et en offrant leurs savoir-faire, nous serons heureux de les accueillir ! Nous sommes preneurs de toute leur expérience, leurs connaissances pour aider notre équipe. Enfin, je voudrais les remercier encore pour leur aide. Grâce à eux, de nombreux projets peuvent exister et des enfants, aller à l’école !

>Retrouvez l’interview de Prasith en vidéo