Conflits armés : une pétition internationale pour protéger les civils


La pétition « #NOTATARGET » , lancées par les Nations unies le 19 août 2017, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Aide Humanitaire, demande que soit respecté le statut des civils dans le cadre des conflits armés, rappelant que les combattants armés ont pour obligation de ne pas lancer d’attaques qui auraient des conséquences dramatiques sur les civils.

Plus de 25 000 signataires

A l’heure actuelle, plus de 25 000 personnes ont déjà signé cette pétition qui demande aux chefs d’états de protéger les civils, notamment les enfants, ainsi que leurs maisons et les infrastructures dont ils ont besoin pour vivre normalement. La pétition demande notamment que les enfants soient protégés des conflits, qu’ils aient continuellement accès à la nourriture, aux soins et à l’éducation et qu’ils ne soient plus jamais recrutés au sein de forces armées. Les Nations Unies ont publié en mai 2017 un rapport sur la situation souvent dramatique des civils en situation de conflits : celui-ci rappelle notamment la nécessité de protéger et d’encadrer l’intervention d’organisations humanitaires. Au cours des 20 dernières années, plus de 4000 travailleurs humanitaires ont été attaqués dans le cadre de conflits armés. Près d’une centaine d’entre eux ont péri au cours de la seule année 2016. La très grande majorité des attaques ont lieu au Sud Soudan, en Afghanistan, en Syrie, en République Démocratique du Congo et en Somalie.

 

Cliquez ici et signez vous aussi la pétition pour faire pression sur les chefs d’état internationaux