PROJEG ORPAILLAGE_250x176_WEB-1-1

L’or en partage : La participation des orpailleurs au développement local


La pratique de l’orpaillage traditionnelle est observée dès le 9ème siècle en Haute Guinée, plus particulièrement dans le Bouré et le Séké. Au 12ème siècle, sous l’Empire Mandingue, l’exploitation artisanale de l’or était saisonnière et constituait une économie de rente, pour les clans du lignage central des villages, complémentaire des activités agricoles.

Cette étude de cas est présentée dans le cadre de l’étude d’impact et de prospective menée pour le PROJEG en 2018. L’étude est composée dans sa globalité de quatre études de cas liées à différentes initiatives soutenues par le PROJEG dans le secteur minier et une note transversale reprenant les enseignements croisés de ces différentes initiatives. Un reportage vidéo d’une dizaine de minutes « L’or en partage : La participation des orpailleurs au développement local » est associé à cette étude de cas.

Pour en savoir plus, nous vous proposons de visionner le film et de découvrir le document en intégralité ci-dessous.