Paix, réconciliation et reconstruction des vies grâce à l’éducation aux moyens de subsistance et à l’autonomisation des jeunes

©Omar Havana

Contexte

Selon un rapport de la Banque mondiale, avec un PIB par habitant de 4 102 $ (2018), le Sri Lanka est récemment devenu un pays à revenu intermédiaire. L’économie du pays est en train de passer d’essentiellement rurale à urbaine, l’accent étant mis sur l’industrie et les services. Cependant, une augmentation du nombre de citoyens âgés de 65 ans et plus d’ici à 2030 augmentera le rapport de dépendance, c’est-à-dire le nombre de personnes que chaque personne en âge de travailler doit prendre en charge. Outre la transition démographique, le Sri Lanka est également confronté à de nombreux autres défis dans le secteur professionnel. En raison de la nature précaire de l’emploi et de la stigmatisation associée à certains secteurs d’activités (comme la construction), les emplois disponibles sont peu attrayants pour les jeunes. Une fois diplômés, leurs attentes sont élevées, mais ils sont déçus par les choix qui s’offrent à eux. La promotion d’une éducation de qualité, de l’entreprenariat et de la participation des femmes à la population active peut aider à relever ces défis.

Au Sri Lanka, le nombre de jeunes souhaitant explorer de nouvelles opportunités plutôt que les moyens de subsistance traditionnels (agriculture, cueillette de thé, entaillage de caoutchouc, extraction de pierres précieuses) augmente. Cependant, en raison du manque de compétences, ces jeunes se retrouvent souvent dans des emplois sous qualifiés sans avenir.

L’objectif du projet

Répondre aux besoins en matière d’éducation et de développement des compétences de ceux et celles ayant été impactés par la guerre civile qui a duré 30 ans et qui s’est terminée en 2009, des réfugiés et des jeunes issus des communautés pauvres et marginalisées. Aide et Action gère 10 centres de formation professionnelle « iLEAD » dans 7 districts du pays. 7 centres sur 10 sont situés dans les anciens districts touchés par la guerre au nord et à l’est du pays et répondent aux besoins éducatifs des jeunes qui ont été touchés par conflit. Parmi eux, les rapatriés de l’État du Tamil Nadu, en Inde, qui sont nés là-bas ou bien étaient très jeunes lorsque leurs parents ont fui. Les trois autres centres iLEAD sont situés dans les districts du centre et du sud du pays et se concentrent sur l’éducation aux moyens de subsistance pour les jeunes issus de familles défavorisées. Le programme iLEAD a été très efficace pour la réconciliation, la réhabilitation et la reconstruction des vies affectées par la guerre.

Partenaire(s) opérationnel(s)

100% Aide et Action.

Retrouvez tous les autres projets menés par Aide et Action au Sri Lanka dans notre dernier Rapport d’Activités

Lieu du projet / Sri Lanka - niveau national,
Région / Asie du sud, Sri Lanka
Domaine / Éducation à la vie et aux moyens de subsistance, Formation professionnelle
Durée / 2006 -
Le projet concerne / En 2019, 962 jeunes ont été formés et 459 d’entre eux ont trouvé un emploi. Fin 2019, 2 centres iLEAD ont reçu l’accréditation « National Vocational Qualification » (NVQ) et 2 autres centres ont été inscrits à la Tertiary and Vocational Éducation Commission (TVEC).
Chef de projet /
Faire connaître ce projet